logo
rss  Vol. XX - Nº 349         Montreal, QC, Canadá - segunda-feira, 06 de Julho de 2020
arrowFicha Técnica arrowEstatutos arrowPesquisar arrowContactos arrowÚltima hora arrowClima arrowEndereços úteis
Partilhe com os seus amigos: Facebook

Liberté de presse et droit à l'information

Claude Robillard:

«La liberté de presse n'est pas le privilège des 4000 journalistes du Québec»

Jules Nadeau

Par Jules Nadeau

Dans une brève allocution lors du lancement de son livre, Claude Robillard développe une idée fondamentale à l’aide d'une anecdote qui l’a beaucoup frappé. À la fin d'une entrevue que le vétéran de la FPJQ venait de compléter avec une personne de haut calibre faisant partie de l»élite intellectuelle, un universitaire qui connaît bien les médias, ce dernier lui lance: «Mais pourquoi vous faites ça sur la liberté de presse? Me semble que ça fait un peu corporatif, un peu privilège des journalistes, qui concerne peu l'ensemble des citoyens. Pourquoi pas publier sur le droit du public à l'information?»

Claude Robillard, grand prêtre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec pendant un quart de siècle, vient de lancer en présence de 80 amis et confrères un ouvrage dont l'importance est fondamentale. Un manuel de référence indispensable qui «fait l’état des lieux de la liberté de presse au Québec, la recadre» et offre de précieux outils à ceux qui pratiquent le journalisme. Aussi pour «rehausser le prestige de la liberté de presse» auprès de gens (parfois conservateurs) comme les maires et les juges.

De haute lutte

Le titre dit tout et répond bien à l’objection de l'universitaire cité plus haut: «La liberté de presse, la liberté de tous». Le quatrième de couverture de l’ouvrage publié chez Québec Amérique insiste: «La liberté de presse n'est pas le privilège du petit groupe des 4000 journalistes du Québec. Conquise de haute lutte, toujours fragile, elle est une liberté fondamentale de chaque citoyen. Elle est indispensable à la vie démocratique.» L'auteur ajoute que dans sa lecture des jugements des tribunaux, «il est beaucoup plus question de liberté d'expression que de liberté de presse».

Jules CLAUDE ROBILLARD DSC_0116 (3).JPG
Auteur du livre. Claude Robillard,vetéran FPJQ, en compagnie de Jean Paré, un autre pilier bien connu du journalisme au Québec.
Photo Jules Nadeau - LusoPresse

La première partie des 233 pages, intitulée «Une liberté essentielle à toutes les libertés», parle d’histoire, de protection des sources, de diffamation, du droit à l'image, des lois et du droit du public à l’information. La seconde partie, «Sur le terrain», aborde des sujets tels les pressions politiques sur Radio-Canada, la couverture d'événements politiques, les actions policières, et la loi qui empêche d’avoir accès è l'information.

Photo sans permission?

Le droit à l’image? Photographe (talentueux) à ses heures, Claude Robillard explique que la photo de la couverture (anonyme, du Musée McCord, vers 1905) montrant un jeune crieur de rue ne serait plus possible aujourd'hui -- sans autorisation -- à la suite du jugement Aubry. Tous les «photographes de rue» demeurent maintenant sur leurs gardes à la suite de cet arrêt allant à l’encontre de la photo dite humaniste à la Robert Doisneau ou à la Henri Cartier-Bresson. Ce jugement de 1998 «apparaît très contestable» au vétéran des médias (dont on peut admirer d'innombrables images sur Flickr).

Secrétaire général de la «Fédé» de 1989 à 2014, (organisation qui compte plus de mille membres), Claude a participé à tous les grands débats sur l’information et le journalisme au Québec. Il a aussi enseigné la déontologie journalistique à l'Uqam à Montréal. Il a pratiqué le journalisme et le métier de recherchiste dans la presse écrite, à la radio et à la télévision. Bref, la personne toute désignée pour traiter du sujet dont l’histoire chez nous mérite des pages et des pages.

« On est un peu seul quand on défend la liberté de presse, y'a relativement peu de gens qui nous appuient», de commenter le souriant retraité au grand chapeau estival. Ce n'est plus le cas maintenant grâce à cette publication -- utile aussi aux artisans de la presse ethnique. Publié chez Québec Amérique, le livre est offert au prix de 26,95 $. Pour de plus amples détails: quebec-amerique.com

Destaque
Dans une brève allocution lors du lancement de son livre, Claude Robillard développe une idée fondamentale à l’aide d'une anecdote qui l’a beaucoup frappé. À la fin d'une entrevue que le vétéran de la FPJQ venait de compléter avec une personne de haut calibre faisant partie de l»élite intellectuelle, un universitaire qui connaît bien les médias, ce dernier lui lance: «Mais pourquoi vous faites ça sur la liberté de presse? Me semble que ça fait un peu corporatif, un peu privilège des journalistes, qui concerne peu l'ensemble des citoyens. Pourquoi pas publier sur le droit du public à l'information?»
Liberdade de imprensa_FR.doc
yes
O tempo no resto do mundo

Arquivos

Acordo Ortográfico

O que é o novo acordo?

O LusoPresse decidiu adotar o novo acordo ortográfico da língua portuguesa.

Todavia, estamos em fase de transição e durante algum tempo, utilizaremos as duas formas ortográficas, a antiga e a nova.   Contamos com a compreensão dos nossos leitores.

Carlos de Jesus
Diretor

 
LusoPresse - 2020