logo
rss  Vol. XIX - Nº 340         Montreal, QC, Canadá - quinta-feira, 20 de Fevereiro de 2020
arrowFicha Técnica arrowEstatutos arrowPesquisar arrowContactos arrowÚltima hora arrowClima arrowEndereços úteis
Partilhe com os seus amigos: Facebook

La communauté sépharade fait venir Kátia Guerreiro à Outremont

Jules Nadeau

Par Jules Nadeau

La Communauté sépharade unifiée du Québec (CSUQ) nous offre une soirée triculturelle sans précédent qui comprendra une magistrale composante portugaise avec la participation de la réputée Kátia Guerreiro. La bonne nouvelle nous a été soulignée en personne par Sylvain Abitbol, président de la CSUQ. La fadista bien connue se produira devant un public de diverses origines au théâtre Outremont le samedi 12 décembre. Une fête Maroc-Portugal-Espagne intitulée «Trilogie Andaloue».

Rue Chabanel, dans le bureau brillamment éclairé de sa firme de technologie (commerce de l'automobile), Sylvain Abitbol reçoit LusoPresse avec beaucoup d’affabilité. Sur la base du test qu'il nous fait passer sur le roi Henri IV et l’origine du nom Portugal, il est certain que nous avons affaire à un homme du monde à la fois lusophile et bien ancré dans son milieu.

KATIA Guerreiro lus Abitbol.JPG
Sylvain Abitbol, presidente da CSUQ.
Foto Jules Nadeau - LusoPresse

Né au royaume du Maroc, Sylvain Abitbol est arrivé chez nous à l'âge de 18 ans. «Après mon diplômé d'ingénieur de Polytechnique en 1973, j'ai été envoyé en tournée dans plusieurs industries de la province. Je connais donc très bien le Québec», nous confie le Casablancais à la chevelure blanche comme la neige.

Arabo-andalou, portugais et espagnol

La communauté juive de Montréal et de Laval? Pas moins de 90 000 membres dotée de solides institutions comme l’Hôpital Juif et une fondation de plusieurs millions de dollars. Seulement 25% des patients sont de confession juive, donc un apport important à la population locale. De même, «pour ce qui est du festival Séfarad, on veut faire des échanges. Le fado est très proche de la musique juive», de préciser le co-président d'Otolane.

Katia Guerreiro.jpg
Kátia Guerreiro, le médecin-fadista.
Foto de Rui Ochoa

«Jamais le Festival Séfarad de Montréal n’a réuni sur scène ces trois grandes traditions musicales qui prennent racine dans les diasporas sépharades?; l’Arabo-andalouse gharnati, la Portugaise fado et l’Espagnole flamenco, mentionne un communiqué. «Dans la passerelle musicale harmonieuse» il y aura la grande Amina Alaoui, la voix marocaine qui fait partout revivre le message de tolérance. De plus, Marcos Marin, Québecois né en Espagne, qui se produit sur les scènes américaines et européennes.»

Kátia Guerreiro est née en 1976 à Vanderbijlpark, près de Johannesbourg, puis a vécu un certain temps avec sa famille à São Miguel où elle a fréquenté un groupe folklorique avant de partir pour Lisbonne où elle a entrepris des études de médecine. Un immense talent caché pour le fado s’est révélé par hasard dans un quartier de la capitale, a rapporté le Monde.

Depuis 2001, on lui connaît les albums suivants: Fado Maior, Nas Mâos do Fado, Tudo Ou Nada et Fado. L'artiste a donné des récitals dans une douzaine de pays. Jamais deux sans trois, selon le dicton, après Mariza à la Place des Arts et Carminho à Outremont, ce sera pour nous l’immense plaisir de faire connaissance avec cette autre grande dame.

Pour la billetterie en ligne et les détails de la soirée consulter: www.festivalsepharade.ca Pour la billetterie CSUQ: tél. 514-733-4998.

Espetáculos
La Communauté sépharade unifiée du Québec (CSUQ) nous offre une soirée triculturelle sans précédent qui comprendra une magistrale composante portugaise avec la participation de la réputée Kátia Guerreiro. La bonne nouvelle nous a été soulignée en personne par Sylvain Abitbol, président de la CSUQ. La fadista bien connue se produira devant un public de diverses origines au théâtre Outremont le samedi 12 décembre. Une fête Maroc-Portugal-Espagne intitulée «Trilogie Andaloue».
Katia Guerreiro_FR.doc
yes
O tempo no resto do mundo

Arquivos

Acordo Ortográfico

O que é o novo acordo?

O LusoPresse decidiu adotar o novo acordo ortográfico da língua portuguesa.

Todavia, estamos em fase de transição e durante algum tempo, utilizaremos as duas formas ortográficas, a antiga e a nova.   Contamos com a compreensão dos nossos leitores.

Carlos de Jesus
Diretor

 
LusoPresse - 2020