logo
rss  Vol. XVIII - Nº 310         Montreal, QC, Canadá - segunda-feira, 16 de Setembro de 2019
arrowFicha Técnica arrowEstatutos arrowPesquisar arrowContactos arrowÚltima hora arrowClima arrowEndereços úteis
Partilhe com os seus amigos: Facebook

Huit Québécois sont honorés au 2e Gala de la diversité

Jules Nadeau

Par Jules Nadeau

Lors d'une prestigieuse soirée de gala au Théâtre Outremont, huit Québécois de diverses origines et de divers milieux ont été honorés lors de la deuxième édition des Grands Prix Mosaïque. «La diversité en action!» Un événement annuel faisant honneur à Donald Jean, pdg infatigable de l’agence de presse Médiamosaïque et initiateur des prix Lys de la Diversité.

La conférence de presse du 11 mars dernier disait bien la vérité: le gala de 2014 allait être une belle fête de la diversité et la vaillante équipe de Donald Jean a livré la marchandise. Beaucoup de participants, une soirée festive avec spectacle et surtout, plusieurs talents à retenir parmi les lauréats. Sans oublier le plaisir de revoir les vieux amis comme Dany Laferrière, Kim Thuy et Boucar Diouf. Du «pure laine et du Québec tissé serré» selon l'expression imagée de ce dernier qui a su dérider toute la belle salle.

Honneurs aux huit gagnants dont il faut énumérer les noms. Le lys de la presse écrite à Marie-Lise Rousseau pour un article paru dans la revue L’Itinéraire. Le lys de la radio à Luc Fortin pour un reportage sur les Jeux Paralympiques de Sotchi au canal M, De vues et voix. Le lys de la télévision à Phil Beauchemin pour son documentaire «Une Terre 1000 mondes» produit par Polyvista. Dans la catégorie photo, Valerian Mazataud pour un reportage sur Montréal-Nord dans la revue Nouveau-Projet. Catégorie web, Soleiman Mellau pour son site «Autochtones, l'autre histoire» à Radio Canada International.

Diversidade Laureados.JPG
A foto de família dos oito laureados da diversidade duma prestigiosa gala no Teatro Outremont. Muitos talentos do Quebeque «métissé serré».
Foto Jules Nadeau - LusoPresse

Les trois autres lys répondent à des critères différents. Pour récompenser une personne de la relève, Déborah Cherenfant pour son blogue encourageant la réussite en affaires des entrepreneurs. Au chapitre des bâtisseurs, Jérôme Pruneau de DAM (Diversité Artistique Montréal) pour son apport inestimable aux artistes. Et enfin, le grand Hommage à l'auteure Kim Thuy, prix remis par l’académicien Dany Laferrière.

Impossible, «icitte», de ne pas souligner le coup de chaleur du porte-parole Boucar Diouf. Sa grandeur (de taille), sa vitalité et son humour de redoutable observateur. Après 24 ans au Sénégal et 24 ans au Québec, l'océanographe a fait assez de laboratoire ici pour passer aux rayons X la parlure des Québécois. Exemple, il nous a défini la différence profonde entre deux termes: Le ici général et le icitte plus immédiat: viens drè-là! «Avez remarqué que quand on dit viens icitte! ça veut dire viens tout de suite?», a-t-il lancé en mentionnant l’existence de sa blonde de Matane. Chaque fois qu'il revenait sur la sagesse de son grand-père, les rires fusaient. Faut aussi entendre la chanson de sa propre composition utilisant des rimes comme Cancun et de ti-counes. (Mais pour parfaitement bien s’amuser avec Boucar Diouf faut le voir à tout prix dans son spectacle.)

Il était aussi amusant d'entendre madame Kim Thuy rapporter l’anecdote de son voyage en France avec Dany Laferrière. Sans trop réfléchir, elle a déclaré: «Lui et moi venons du même pays». Elle voulait évidemment parler du Québec sans trop insister sur la couleur de peau. De quoi surprendre le public français, sûrement plus attentif à la différence physique entre une Vietnamienne et un Haïtien.

Enfin, un mot sur les artistes qui ont ajouté une entraînante note à la rencontre. Le saxophoniste Simon Pierre qui nous a été présenté comme architecte. Matt Mardini dont l'interprétation de la Bohême nous a rappelé le charme éternel de Charles Aznavour. Et Marco Calliari, «enfant de la Loi 101», capable de faire danser les Latins et les immigrants de toutes souches.

Diversidade
Lors d'une prestigieuse soirée de gala au Théâtre Outremont, huit Québécois de diverses origines et de divers milieux ont été honorés lors de la deuxième édition des Grands Prix Mosaïque. «La diversité en action!» Un événement annuel faisant honneur à Donald Jean, pdg infatigable de l’agence de presse Médiamosaïque et initiateur des prix Lys de la Diversité.
Huit Quebecois GalaFR.doc
no
O tempo no resto do mundo

Arquivos

Acordo Ortográfico

O que é o novo acordo?

O LusoPresse decidiu adotar o novo acordo ortográfico da língua portuguesa.

Todavia, estamos em fase de transição e durante algum tempo, utilizaremos as duas formas ortográficas, a antiga e a nova.   Contamos com a compreensão dos nossos leitores.

Carlos de Jesus
Diretor

 
LusoPresse - 2019