logo
rss  Vol. XVIII - Nº 308         Montreal, QC, Canadá - quarta-feira, 26 de Fevereiro de 2020
arrowFicha Técnica arrowEstatutos arrowPesquisar arrowContactos arrowÚltima hora arrowClima arrowEndereços úteis
Partilhe com os seus amigos: Facebook

Le Cantinho de Lisboa dans le Vieux-Montréal

Helena Loureiro ouvre un troisième établissement super chic

Jules Nadeau

Par Jules Nadeau

Jamais deux sans trois! La dynamique Helena Loureiro a maintenant trois pignons sur rue à Montréal. Le tour du chapeau! Tout nouveau: le Cantinho de Lisboa (Coin de Lisbonne). Un concept d'épicerie fine où l’on peut déguster à la portugaise sur place ou rapporter une salade ou un sandwich au bureau. Moult produits d'importations. Au 356 rue Saint-Paul Ouest, de cachet européen, avec un nom évocateur très bien choisi.

Le 29 avril dernier, à 17 heures, soirée d’ouverture. Tout le jeune personnel était sur un pied de guerre pour bichonner et chouchouter les invités à coups de bouchées de morue, de divin presunto serrano (mon péché mortel de jambon), de mini pastéis de nata et d'onctueux espresso. Pour étirer le plaisir à la maison, des comptoirs pleins de fromages et d’autres délices. Le long du mur, des étagères de produits importés de la mère patrie.

Le concept de l'épicerie

Helena Cantinho Dinis.jpg
Dinis Seara e Helena Loureiro devant la porte du Cantinho de Lisboa.
Foto Jules Nadeau - LusoPresse

Avant de faire rire la foule de complices avec quelques judicieuses remarques et des remerciements à tous les artisans du nouveau comptoir, Helena Loureiro en détaille le concept au représentant de LusoPresse: «Je veux faire ici un petit coin de Lisbonne. On est dans le Vieux-Montréal. Des petites rues étroites comme à Lisbonne. Dès que j'ai vu cet endroit-là, j'ai bien aimé. Beaucoup de pierres. Le concept ici c'est faire des petits mets portugais, des sandwiches à la portugaise, du caldo verde tous les jours. Avec pastéis de nata. Salades de pieuvre, salades de morue et sandwiches de sardines. Un peu de tout», explique l’auteure d'Helena: 100 recettes portugaises qui porte une élégante robe noire avec collier de perles.

Pas en service ce soir-là, les associés David Barros et Dinis Seara observent le déroulement de la joyeuse fête. Ce dernier complète l’explication: «On va faire une petite épicerie fine portugaise avec certains produits d'importation qu'on ne trouve pas sur le marché. On va aussi faire des petits déjeuners. Le matin à 8 heures jusqu'à des sandwiches pour le midi. On peut aussi manger sur place et prendre un café. Ça va sûrement être ouvert jusqu'à 7 heures du soir quand les bureaux ferment», dit-il avec le sourire avant d'appeler Helena pour une photo sur le trottoir sous la (trop) discrète enseigne de bois fin.

De la maison mère à Portus Calle, la relationniste Micheline Vallée ajoute: «Ça fait longtemps qu'Helena veut ouvrir une épicerie portugaise et je pense que le secteur est super parce que dans le Vieux-Montréal, pour y avoir vécu, y'a presque rien pour faire des courses... À Montréal, beaucoup de chefs vendent déjà des produits dans leurs restaurants. Ici, y'a même de la vaisselle qu'on peut acheter en arrière. Ça fait penser à un petit magasin général», me déclare la spécialiste des relations publiques que tous appellent affectueusement Mimi.

Helena Cantinho Ludmila.JPG
Helena Loureiro parle à Ludmila Aguiar, du nouveau programme de télévision en portugais LusaQ TV, sur son nouveau projet le Cantinho de Lisboa.
Foto Jules Nadeau - LusoPresse

Si les talents culinaires de la patronne amadouent, ses talents oratoires pétillent. Elle sait charmer. Avec un zest d’humour. «Vous le savez, derrière une grande femme y'a beaucoup d'hommes.» Elle fait ainsi honneur à Georges et à son père. David Barros et Dinis Seara qui «sont obligés de m'endurer depuis la première journée». Augustino, le designer du restaurant Helena et du Cantinho, qu'elle taquine maternellement: «c'est pas de sa faute s'il est italien». L’habile homme à tout faire Rafael qu'elle ne veut pas partager. La gérante Ana Cristina Duarte de Nazareth qui travaille avec elle depuis la première journée à la maison mère de la rue Saint-Laurent. Et au risque d’en oublier, elle énumère les prénoms des artisans de sa troupe: Mario, Stéphanie, Geneviève, Manon, Gabrielle, Samuel, Elizabeth...

Helena Cantinho Socios.JPG

Et pour conclure: «Ma réussite dépend de vous! Merci de croire à moi, à mes produits, à mon équipe. C'est grâce à vous que j'arrive aussi loin avec mon bateau portugais», laisse tomber la dame de Serra de Santo António au micro de la télévision LusaQ. Le reportage de Ludmila Aguiar (bientôt diffusé) montre bien que la gastronomie portugaise se porte de mieux en mieux à Montréal.

Reportagem
Jamais deux sans trois! La dynamique Helena Loureiro a maintenant trois pignons sur rue à Montréal. Le tour du chapeau! Tout nouveau: le Cantinho de Lisboa (Coin de Lisbonne). Un concept d'épicerie fine où l’on peut déguster à la portugaise sur place ou rapporter une salade ou un sandwich au bureau. Moult produits d'importations. Au 356 rue Saint-Paul Ouest, de cachet européen, avec un nom évocateur très bien choisi.
Cantinho de LisboaFR.doc
yes
O tempo no resto do mundo

Arquivos

Acordo Ortográfico

O que é o novo acordo?

O LusoPresse decidiu adotar o novo acordo ortográfico da língua portuguesa.

Todavia, estamos em fase de transição e durante algum tempo, utilizaremos as duas formas ortográficas, a antiga e a nova.   Contamos com a compreensão dos nossos leitores.

Carlos de Jesus
Diretor

 
LusoPresse - 2020