logo
rss  Vol. XVII - Nº 296         Montreal, QC, Canadá - sexta-feira, 29 de Maio de 2020
arrowFicha Técnica arrowEstatutos arrowPesquisar arrowContactos arrowÚltima hora arrowClima arrowEndereços úteis
Partilhe com os seus amigos: Facebook

Claudia Chin à la Galerie 3C

Une exposition d'artistes portugais pour le 60e anniversaire

Jules Nadeau

Par Jules Nadeau

Des artistes portugais du continent et de Montréal seront à l’honneur le mois prochain à la Galerie 3C pour marquer le 60e anniversaire de l'arrivée des premiers Portugais au Canada. L’initiative revient à la directrice Claudia Chin qui se définit elle-même comme Portugaise d'origine chinoise. Née de parents chinois à Beira au Mozambique, elle a ensuite étudié dix ans à Lisbonne où elle a développé une passion pour les arts. Ouverte il y a plus de deux ans au 9150 rue Meilleur, la Galerie 3C présentera l’exposition du 9 au 30 novembre. Le vernissage le 13 novembre.

«L'idée m'est venue d'une conversation l'an dernier avec le consul Fernando Demée de Brito au sujet du 60e anniversaire. J'ai décidé tout de suite d'organiser un événement. Mon but c'est de célébrer, non seulement l'immigration portugaise au Canada, mais de faire connaître des artistes portugais dans ma galerie, peu importe où qu'ils soient maintenant. J'en fais la promotion à Montréal, ailleurs au Canada et dans les médias au Portugal ainsi que, si possible, dans diverses communautés lusophones dans le monde», a déclaré la diplômée de l'Université Concordia en entrevue à LusoPresse.

ClaudiaChin_201109_300dpi.jpg
Cláudia Chin.

x artistes ont accepté l’invitation de celle qui est très attachée à la culture portugaise et maîtrise bien la langue. Claudia Chin nous donne quelques précisions sur les participants. D'abord, du Portugal, nom bien connu, né en 1926, Júlio Pomar appartient à la 3e génération des modernistes. «Ao longo das últimas quatro décadas tem abordado uma grande variedade de universos temáticos, da reflexão autorreferencial ao erotismo, do retrato às alusões literárias e matéria mitológica.» L’octogénaire a exposé dans son pays d'origine ainsi qu’au Brésil.

José Maria Fernandes Marques a transité de la profession d'ingénieur (diplômé en 1975) à celle de peintre. Connu sous le pseudonyme de José de Guimarães, le septuagénaire (1939) peut se vanter d’une carrière internationale grâce à des expositions et une présence dans un grand nombre de contrées sur quatre continents. Autre cas de transfuge d'un métier à l’autre, Rico Sequeira est passé de la musique à la peinture à partir des années 80. Ses oeuvres se sont retrouvées dans des pays européens et en Amérique latine. «Foi músico profissional mas vendeu toda a aparelhagem para se dedicar à pintura... Retirou-se para o Museu do Prado, em Madrid, onde passava os dias a desenhar as obras de Goya. Isso marcou-o para sempre no modo de olhar», mentionne son curriculum vitae.

Ensuite, chez les trois artistes du Québec, nous verrons d'abord les oeuvres de Carlos Calado qui s’est adonné à la sculpture avant de se tourner vers les pratiques de l'estampe au milieu des années 70. Né en Angola en 1946, il a étudié à Lisbonne et a enseigné à l’Université du Québec à Outaouais. D'autre part, né au Québec en 1959 de parents portugais, Joseph Branco a été deux fois lauréat de concours publics du ministère de la Culture du Québec. Le diplômé d’universités québécoises expose régulièrement depuis 1984. Enfin, le Lisboète de naissance Fernando Santos, maintenant Montréalais, se passionne pour la photographie en noir et blanc et, au cours de ses voyages de 2008 à 2012, il s'est concentré sur une étude fort révélatrice de la capitale.

Cette manifestation artistique commémorative suscitera certainement l’intérêt de toute la communauté. Aidée d'une collaboratrice à Lisbonne et d’une autre de la métropole ici, Leonora Moncada, autre passionnée des arts visuels, Madame Chin poursuit énergiquement son travail de relations publiques. LusoPresse s'associe à leurs efforts pour assurer la meilleure publicité possible à l´événement de cet automne et y attirer le plus grand nombre de visiteurs.

Artes
Des artistes portugais du continent et de Montréal seront à l’honneur le mois prochain à la Galerie 3C pour marquer le 60e anniversaire de l'arrivée des premiers Portugais au Canada. L’initiative revient à la directrice Claudia Chin qui se définit elle-même comme Portugaise d'origine chinoise.
Claudia Chin FR.doc
no
O tempo no resto do mundo

Arquivos

Acordo Ortográfico

O que é o novo acordo?

O LusoPresse decidiu adotar o novo acordo ortográfico da língua portuguesa.

Todavia, estamos em fase de transição e durante algum tempo, utilizaremos as duas formas ortográficas, a antiga e a nova.   Contamos com a compreensão dos nossos leitores.

Carlos de Jesus
Diretor

 
LusoPresse - 2020