logo
rss  Vol. XVI - Nº 272         Montreal, QC, Canadá - sábado, 24 de Outubro de 2020
arrowFicha Técnica arrowEstatutos arrowPesquisar arrowContactos arrowÚltima hora arrowClima arrowEndereços úteis
Partilhe com os seus amigos: Facebook

Réjean Meloche a photographié Montréal et des Portugais

Jules Nadeau

Par Jules Nadeau

Photo de Réjean Meloche

Rue Duluth, en 1976, le photographe Réjean Meloche a réuni ces six volontaires sous l'enseigne de Miudo & Linhares. «C'était le 7 octobre 1976... à cette époque, on pouvait entrer dans un commerce avec un appareil photo sans susciter la méfiance. On voyait le côté commercial des gens au travail et le familial avec les enfants au jeu. On pouvait facilement les faire sortir sur le trottoir», explique le photographe qui a notamment couvert la métropole pendant huit ans pour le Montréal-Matin et une dizaine d’années au Devoir.

Rejean Meloche Miudo e Linhares.jpg

«J'ai un portfolio de quelque 100 000 images» ajoute cet ami de longue date (toujours souriant et patient) avec qui j'ai réalisé quelques reportages. Au vernissage de son exposition de 52 photos chez Lozeau, 6229 rue Saint-Hubert, ce fut le plaisir de retrouver de vieux collègues de travail de la salle de presse de Montréal-Matin et un autre de Forum (Université de Montréal). Un petit conventum.

Pour Réjean Meloche, c»était aussi le lancement de son livre «Montréal, l'agitation tranquille» composé de presque une centaine de photographies. Grâce à la journaliste Guylaine Boucher et la graphiste Valérie Paquette, le document en noir et blanc documente la vie quotidienne et l'effervescence des années 70 à Montréal, suivant la Révolution tranquille. Sans oublier René Lévesque, Michel Chartrand et Jean Chrétien.

Photographe de choc couvrant les gens ordinaires dans des accidents, des interventions policières et des faits divers qui ont fait la une des journaux, le sexagénaire de Lasalle en a vu de toutes les couleurs tout en s’intéressant également aux communautés ethniques et au secteur commercial comme celui des assurances. Il s'est lancé dans le noir et blanc dès l»âge de 17 ans.

L'exposition au magasin Lozeau (2e étage) est ouverte au public jusqu’au mardi le 11 septembre. Le livre de planches historiques est en vente pour la modique somme de 20 dollars. Pour plus de détails sur ce minutieux chasseur d'images de 40 ans d’expérience, voir sa page: www.rejeanmeloche.com

En français
Rue Duluth, en 1976, le photographe Réjean Meloche a réuni ces six volontaires sous l'enseigne de Miudo & Linhares. «C'était le 7 octobre 1976... à cette époque, on pouvait entrer dans un commerce avec un appareil photo sans susciter la méfiance.
Rejean Meloche fotografou_FR.doc
no
O tempo no resto do mundo

Arquivos

Acordo Ortográfico

O que é o novo acordo?

O LusoPresse decidiu adotar o novo acordo ortográfico da língua portuguesa.

Todavia, estamos em fase de transição e durante algum tempo, utilizaremos as duas formas ortográficas, a antiga e a nova.   Contamos com a compreensão dos nossos leitores.

Carlos de Jesus
Diretor

 
LusoPresse - 2020